“Le body positive nous libère-t-il vraiment ?”

Analyse body positive

Quid du bodypositive

Pour cette fin d’année, on souhaitait vous partager l’excellent article de la journaliste Tiphaine Thuillier intitulé « Le body positive nous libère-t-il vraiment ? » paru dans le numéro de janvier 2022 du magazine féministe Causette.

Dans cet article, la journaliste s’interroge sur les véritables bénéfices du body positive, mouvement en faveur de l’acceptation de soi et l’appréciation de tous les corps humains. Grâce à ses nombreuses interviews auprès de professionnels et du grand public, cet article nous amène à une conclusion mitigée.

Evidemment, le body positive représente à lui seul une véritable « révolution » dans le sens où ce mouvement a pour objectif de casser les stéréotypes des canons de beauté auxquels on devrait se conformer. Pour autant, l’essor du body positive et surtout ses bénéfices pour chaque femme se freine encore à des diktats ancrés depuis maintenant bien trop longtemps dans nos esprits comme la seule norme acceptable et appréciable.

In fine, si on s’aperçoit que les femmes apprécient tout particulièrement l’émergence de nouveaux posts sur les réseaux sociaux ou de nouvelles campagnes de publicité des marques avec des femmes aux morphologies plus diverses et plus en phase avec la réalité : les stéréotypes restent vivaces, et les femmes ont malheureusement encore du mal à accepter que leurs propres corps ne correspondent pas aux canons de beauté si longtemps inculqués.

Bodypositive et dérives

Cet article met également en avant une dérive du body positive. A l’origine à destination des personnes en surpoids et/ou racisées, le body positive s’adresse dorénavant à toutes les femmes, même celles qui ressemblent aux standards de beauté mais auraient tout de même des complexes. L’idée n’est ici bien évidemment pas de jeter la pierre aux femmes qui ont des complexes, mais plutôt de mettre en lumière le fait que cette ouverture du body positive à toutes les morphologies peut participer à alimenter un cercle vicieux, où les personnes, qui auraient véritablement du surpoids ou s’éloigneraient fortement des standards de beauté (comprendre la femme blanche aux jambes longiformes, à la taille de guêpe et au fessier rebondi sans peau d’orange) seraient finalement renvoyées à leur propre image : celle qu’il ne faudrait surtout pas devenir.

On ne peut donc que vous conseiller la lecture de cet excellent article qui montre ô combien les stéréotypes ont la vie dure et à quel point l’acceptation de soi peut être difficile pour certaines personnes, et ce qu’importe leurs morphologies.

Vous pouvez retrouver le dernier numéro de Causette (n° 129 – janvier 2022) directement en kiosque ou bien en ligne (prix : 5€90) :

https://boutique.causette.fr/version-papier/290-numero-129.html

Retrouvez nos articles « décryptage de l’actu »

Tous droits réservés – A Woman » – 2022

Panier ()

https://www.parentheseplaisir.fr https://www.dundee-shop.fr https://www.dressinglibertin.com https://www.clubbywear.com https://o-coeur-de-la-fleur.fr https://blog.lovecity.fr https://agence-simplicicar.com